Other

Carola soutient les recherches pour dévoiler le lobbying des entreprises sur les accords commerciaux

Jeudi, Mai 22, 2014

Beaucoup de syndicats ont répondu à l’appel de Carola qui a demandé à ceux qui envisageaient de lui faire un cadeau de faire plutôt un don  à Corporate Europe Observatory (CEO ). En effet, Carola Fischbach- Pyttel ne se représente plus comme candidate Secrétaire générale aux élections du  de la FSESP et prendra bientôt sa retraite. Elle a exprimé le souhait de ne pas recevoir de cadeaux.

Ce 22 mai, Carola a pu remettre un chèque de 6250 EUR à Olivier Hoedeman, le directeur de CEO.
CEO a collaboré étroitement avec la FSESP au fil des années sur de nombreuses questions telles que la privatisation de l'eau et la remunicipalisation, la gouvernance économique biaisée de l'UE et la transparence des activités de lobbying . La FSESP et Corporate Europe Observatory font partie de la coalition Alter - EU qui demande des règles plus strictes pour le lobbying.

Lors de la remise du chèque, Carola a remercié les syndicats ayant apporté leur contribution et a déclaré : « J’apprécie hautement le travail de CEO qui expose publiquement comment les entreprises tentent d'obtenir une emprise sur la politique européenne au détriment des travailleurs : cela doit changer. Je suis heureuse que les syndicats de la FSESP me permettent de contribuer à ce travail.

Olivier Hoedeman a répondu : «Nous sommes reconnaissants car c'est grâce à des contributions de gens comme vous que nous pouvons financer nos recherches et révéler à quel point l’influence des lobbies industriels est omniprésente et perverse

Nos travaux récents  portent sur la façon dont les groupes d'affaires comme BusinessEurope et et le Transatlantic Business Council édictent les règles De l’ accord transatlantique du commerce ( TTIP ) en les tournant à leur avantage,  à l’encontre des intérêts des citoyens.

Pour plus de photos

Pour une vidéo d'1 minute avec Olivier Hoedeman

Pour une liste de publications de CEO :

10 Reasons to oppose investor state dispute settlement
Speculative investor claim at least 17 billion EUR from crisis hit countries
Financial Industry Employs 1700 lobbyists and spends 120 million EUR a year
Keep water out of internal market a test case for democracy in Europe
Beginners Guide on EU and the crisis.


Commentaires

Publier un nouveau commentaire